Combien économiser par mois pour acheter une maison

Combien économiser par mois pour acheter une maison

Vous cherchez à faire un investissement immobilier en achetant un appartement ? Il s’agit d’une merveilleuse option, car d’une part, l’investissement dans la pierre est un placement rentable et, d’autre part, c’est le placement préféré des Français.

S’il y a encore quelques mois, voire quelques années, l’achat d’un logement à 100 % (c’est-à-dire que la banque finance l’ensemble du bien) ou même à 110 % (le bien et les frais de notaire) était monnaie courante, il devient aujourd’hui de plus en plus difficile d’obtenir ce type de financement.

En effet, le coronavirus, et les suggestions du HCSF (Haut conseil de stabilité financière ) ont été entérinés par le HCSF et dès lors, les banques ont sensiblement augmenté les conditions d’octroi des prêts immobiliers. Il est donc plus que conseillé de faire un apport personnel pour acheter un logement.

Dans ce post, nous allons voir combien vous pouvez économiser chaque mois pour acheter la maison que vous voulez.

Les conditions pour accorder le prêt à un bien immobilier

Combien économiser par mois pour acheter une maison

Avant de vous lancer, vous devez connaître les conditions préalables à l’octroi d’un prêt immobilier, afin de mettre toutes les chances de votre côté pour obtenir un financement.

Contribution

Pour déterminer et appréhender le montant que vous devrez épargner pour acheter un logement, il est essentiel de connaître les dernières conditions d’octroi des prêts immobiliers. Désormais, pour pouvoir emprunter, les ménages doivent verser au minimum 10% de la valeur du bien immobilier en plus du montant équivalent aux frais de notaire ; soit 2/3 du montant dans le nouveau système et sept huitièmes dans l’ancien.

Prenons un exemple concret pour vous montrer les implications de cette mesure en euros : be :

Vous souhaitez acheter une maison ancienne 220 000 EUR.

Votre apport doit comprendre :

22 000 EUR plus les frais de notaire 16500 EUR soit un montant de 38500 EUR.

Plus votre apport sera important, plus vous aurez de chances d’obtenir des prêts.

Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas recevoir de financement, mais il est plus difficile à obtenir. Pour mettre toutes les chances de votre côté, assurez-vous d’avoir le plus de liquidités possible.

Lire aussi  Google Search Google : à quoi ça sert et comment l’installer

Sachez qu’il y a d’autres dépenses auxquelles il faut penser, comme les frais de dossier, qui peuvent varier de 500 à 3 000 euros selon le montant du prêt.

Le ratio d’endettement

Dans le cas des banques, le taux d’endettement est une mesure de sécurité.

Il s’agit du point à partir duquel les banques ne peuvent plus vous prêter de l’argent. Ce taux est de 35%..

Avant, il était possible de le dépasser, cela devient plus difficile.

Exemple : avec un revenu de 2000 EUR, votre crédit mensuel sera d’environ 700 EUR maximum.

N’oubliez pas que les banques vont additionner tous vos crédits ainsi que les charges (crédit à la consommation, crédit pour les voitures ainsi que les pensions alimentaires, prêt locatif, etc…).

Supposons que vous ayez une carte de crédit à la consommation de 250 EUR par mois.

A ce moment-là, la mensualité du crédit ne sera pas de 700 EUR mais sera plutôt de :

700-250 = 450 EUR

Pensez à vous débarrasser de vos dettes avant de décider d’acheter une maison. Cela vous permettra d’avoir un meilleur score de crédit et, par conséquent, de pouvoir acheter un meilleur appartement.

Deux calculatrices sont disponibles :

Déterminer votre capacité d’emprunt

Déterminer le montant du prêt

Le profil

Votre profil est essentiel pour obtenir un prêt à l’investissement. Les banques utilisent un système de notation qui évalue le risque. Bien que le système de notation soit obscur, il est simple de savoir ce que les banques recherchent chez un client.

Si vous demandez un financement, les banques examineront le relevé bancaire, l’épargne ainsi que vos dépenses (alimentation, santé, loisirs automobiles, etc.). Le banquier doit avoir confiance en votre capacité à rembourser le prêt.

  • Par exemple, si votre banquier observe que vous faites régulièrement des paris sportifs, cela peut être une raison non officielle pour refuser le prêt.
  • De même, si votre banquier repère des frais d’intervention sur votre compte, il s’agit d’un obstacle qui rend presque impossible l’obtention d’un prêt.
  • Le banquier déterminera vos frais de subsistance : s’ils sont trop faibles, le banquier ne vous prêtera pas.
  • Bien entendu, votre situation professionnelle est également examinée : une personne en contrat à durée indéterminée ou, mieux encore, un fonctionnaire, a plus de chances d’obtenir un financement.
Lire aussi  La méthode la plus simple pour modifier sa boîte vocale sur son iPhone

Imaginez-vous à la place du banquier…

Prêteriez-vous de l’argent à quelqu’un qui a des frais d’intervention réguliers sur son compte ? qui n’a plus d’argent et qui a de faibles revenus ?

Le banquier est considéré comme un gestionnaire de risques. Cela signifie que moins vous prenez de risques, plus il vous prêtera.

Il est donc essentiel d’être attentif à la préparation de vos comptes avant de demander un financement. Pour ce faire, vous devez attendre trois mois avant la date limite de dépôt de votre demande, vos comptes doivent être « propres ». Mettez en place des transferts automatiques d’épargne et éliminez tout découvert et, bien sûr, faites des économies.

Dans cet article, nous allons examiner étape par étape les moyens et les montants à épargner pour une maison.

Étape 1 : Constituez une épargne d’urgence

Avant de commencer à épargner pour l’achat d’une maison, il est essentiel de mettre en place un plan d’épargne qui vous permettra de vous protéger en cas de coup dur (divorce ou accident ou perte d’emploi.). C’est la base d’un budget bien planifié.

Il est nécessaire d’avoir au minimum trois à six mois de salaire placés sur un compte d’épargne « liquide » (Livret A ou LDD, etc.). Dans ce cas, on ne recherche pas la performance, le but est d’accéder rapidement à des fonds en cas de besoin.

Étape 1 : établir votre budget

gérer budget règle 50/20/30

La gestion de votre budget est cruciale pour une plus grande contribution. Vous devez analyser vos états financiers et voir où va votre argent, et passer en revue les dépenses qui pourraient être réduites ou éliminées.

Je suggère la règle des 50/30/20 pour la gestion du budget, qui est extrêmement simple à mettre en œuvre. Voici comment :

  • 50 % : vos dépenses fixes ne doivent pas être supérieures à 50 % de vos revenus.
  • 30 % : vos dépenses variables doivent représenter au moins 30 % de vos revenus.
  • 20 % : c’est le montant que vous devez être capable d’épargner chaque mois, par rapport à vos revenus.
Lire aussi  Découvrez 4 applications de suivi du sommeil pour Apple Watch

Disons que vous gagnez 4 000 euros.

vos dépenses fixes doivent être d’au moins 2 000 EUR.

Vos dépenses variables doivent être comprises entre 1 200 et 1 000 euros.

vous pourriez économiser 800 EUR.

Si vous n’êtes pas en mesure de respecter ces budgets et que vous n’y arrivez pas, vous devez alors examiner les dépenses que vous effectuez (en profondeur). En outre, la connaissance de votre budget vous permettra d’estimer et d’augmenter vos frais de subsistance, qui sont chers à nos banquiers.

Étape 2 : Définissez le montant de votre salaire que vous souhaitez épargner pour une maison.

L’une des questions les plus courantes qui est souvent posée lors d’une visite à la banque pour obtenir un prêt hypothécaire est la suivante : « A quoi contribuez-vous ?

C’est votre participation et la réponse à cette question qui détermineront si vous recevrez le prêt dont vous avez besoin – ou non.

Ce tableau vous montrera combien vous devez épargner en fonction de vos revenus ainsi que de la taille de votre maison. Remplissez les cases pour savoir combien vous devrez épargner en fonction de votre revenu

Cliquez sur l’image pour télécharger le tableau

Une suggestion : si vous tentez votre chance, n’investissez pas toutes vos économies dans votre projet immobilier. En effet, une maison doit être entretenue et maintenue en état, et vous devez donc économiser de l’argent pour y faire face.

Étape 3 : Choisissez le type d’investissement que vous utiliserez pour votre épargne-logement

Le type d’investissement que vous choisirez dépendra du temps qu’il vous faudra pour gagner les fonds dont vous avez besoin pour acheter votre maison.

Dans la deuxième étape, vous avez pu déterminer le temps nécessaire pour constituer le montant que vous souhaitez épargner. Voici les différents investissements que vous pouvez choisir, avec un rendement moyen estimé et les risques qu’ils comportent :

Type de placement Risque de perte en capital Rendement estimé Durée du placement Commentaires
PEL (plan épargne logement) Néant 1 % De 4 ans minimum à 10 ans Limité à 61 200 EUR.
Assurance vie Modérée 1,30 % 8 ans d’âge pas de plafond
PEA (plan d’épargne en actions) Élevé entre 8 et 10 entre 8 et 10 long terme : 10 ans Plafonné à 150 000 euros
Livret A Néant 2 % court terme : Plafonné à 22 500 euros
Livret durable et solidaire (LDDS)

Néant

2 %

court terme

Plafonné à 12 000 euros
Compte d’épargne populaire (LEP)

Néant

4,6 %

Court terme

Ce livret très rémunérateur est intéressant mais il n’est plafonné qu’avec certains montants de revenus. Le montant maximum est de 7700 EUR.

En fonction de la durée nécessaire à la constitution des fonds que vous avez décidé de mettre de côté, vous pouvez choisir l’un ou l’autre placement.

Si vous êtes jeune et que vous êtes prêt à prendre des risques, vous pouvez opter pour un PEA car les rendements sont en adéquation avec les risques qui sont élevés.

Si vous n’êtes pas prêt à prendre des risques et que vous voulez être sûr, alors investissez votre argent dans un PEL et le Livret A.

Si vous en avez la possibilité, considérez l’opportunité d’investir dans un PEL qui est extrêmement rentable.

Étape 4 : la mise en place de l’épargne

Une fois que vous avez fixé le montant de votre épargne mensuelle ainsi que le type d’investissement que vous souhaitez réaliser, vous pouvez créer votre épargne sur votre compte.

Pour ce faire, vous devrez ouvrir la forme d’investissement que vous avez choisie, au cas où vous ne l’auriez pas encore fait. Ensuite, vous allez créer un virement automatique dans les 3 jours qui suivent la réception de votre salaire.

Pourquoi ces 3 jours ?

Parce que si vous programmez le transfert au 1er jour du mois, et que celui-ci tombe un week-end, vous risquez d’être débité même si vous n’avez pas reçu votre salaire.

Si vous recevez votre salaire le 5 de chaque mois, programmez un transfert automatique le 8 de chaque mois. De cette façon, vous pouvez économiser de l’argent sans effort, et surtout vous économiserez au début du mois quand vous avez encore de l’argent, et non à la fin du mois avec seulement quelques dollars restants.

Tout ce que vous devez faire, c’est vous asseoir et regarder votre contribution croître « d’elle-même ».

Assurez-vous de garder vos finances organisées en utilisant le classeur budgétaire

  • Utilisez la technique de l’enveloppe budgétaire pour suivre vos dépenses en permanence.
  • Créez et tenez à jour vos budgets à l’aide des six enveloppes budgétaires.
  • Triez vos enveloppes à l’aide d’étiquettes autocollantes personnalisables.

Commandez votre classeur budgétaire

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires